Centre de santé de Diouloulou

Au Sénégal, un centre de santé est une entité plus petite qu'un hôpital. Dans le cas du centre de santé de Diouloulou, les hôpitaux les plus proches sont situés à Ziguinchor (85 km).

Avant les travaux

Réalisations

Construction d’une morgue :

Il n’y avait pas de morgue dans le district, les corps devaient soit être transportés à Bignona (50 km) ou à Ziguinchor (85 km), avec des coûts de transport élevés pour les familles ; soit être conservés dans de la glace achetée par les familles.

Dans le rite musulman, l’enterrement a lieu en principe le jour du décès ou le lendemain ; mais il peut être différé de quelques jours pour rassembler les membres de la famille qui sont parfois dispersés. Dans le rite chrétien, l’enterrement a lieu quelques jours après le décès. En cas d’enquête judiciaire, le corps doit parfois être conservé plusieurs semaines à la demande du procureur.

Description des travaux :

Le centre de santé a reçu de l’Etat le matériel pour la réalisation d’une chambre froide de 6 places. Le Comité de Développement Sanitaire (CDS) supervise les travaux par corps de métiers séparés (en employant de la main d’œuvre locale), et s’occupe des abords (abattage d’arbres, défrichage, chemin d’accès…).

Intervention de Casa for Life :

  • Elaboration des plans et du budget en concertation avec le CDS.
  • Financement des matériaux.
  • Suivi du chantier depuis la Belgique.

Intervention du CDS :

  • Financement de la main d'oeuvre.
  • Suivi journalier des travaux, achat des matériaux, choix et surveillance des différents corps de métier.

Fonctionnement d’une morgue :

La morgue est située dans l’enceinte d'un centre de santé, la plus éloignée possible des autres bâtiments, avec une entrée séparée si réalisable.

La gestion est assurée par le centre de santé. Un employé est affecté au fonctionnement de la morgue (accueil, entretien, gestion de la chambre froide). La toilette mortuaire est faite par la famille ou assurée par l’iman, la paroisse ou le service social si nécessaire.

Le montant demandé aux familles est d'environ 2000 francs CFA (3 €) ; les recettes doivent couvrir le salaire de l’employé et les frais de fonctionnement et d’entretien. Les frais d’eau et d’électricité sont pris en charge par l’état.

Poste de santé Salle de soins Salle d'attente

Carrelages du nouveau laboratoire :

Le laboratoire était trop exigu et vétuste, Le comité de développement sanitaire (CDS) a financé la construction d’un nouveau laboratoire sur fonds propres. A la demande du CDS, Casa for Life a financé l’achat des carrelages et faïences, la main d’œuvre étant prise en charge par le CDS.

Appareil d'écographie :

Casa for Life a remplacé l'appareil d'écographie (défectueux) utilisé par les médecins du centre de santé.

Projet de collaboration médicale :

Missions médicales Belges dans les domaines suivants : Ophtalmologie, Chirurgie-Urologie, Pédiatrie, Dermatologie, Rhumatologie, médecine générale-Gériatrie (avec décentralisation éventuelle à Kafountine, village de pêcheurs situé sur la côte).

Dans le futur :

  • Poursuite de l’apport de petit matériel médical.
  • Apport de médicaments.
  • Appareil de radiographie (ou réparation de l’actuel).